Des fraises et une pièce de fidélité

Un échange de valeur: fraises contre pièce de fidélité.

L’histoire de la pièce de fidélité « à la fraise » de Karls Erdbeerhof : Des fraises à offrir

„La pièce de fidélité « à la fraise » était l’une de nos meilleures idées“, d’après Sebastian Dierich responsable du marketing direct chez Karls Erdbeerhof près de Rostock en Allemagne. L’entreprise Karls Erdbeerhof a été lancée dans les années 1990 par Robert Dahl sur les fondations de l’entreprise de son grand-père créée en 1921 : Karls Erlebnisdörfer.

Partant d’une simple petite production de fraises dans les champs de Mecklenburg-Vorpommern, Karls Erdbeerhof s’est rapidement transformé en entreprise à succès, juste après la période de réunification de l’Allemagne. Aujourd’hui, les anciennes terres de Karl Dahl sont un mélange coloré d’agriculture, de commerce, de gastronomie et de divertissement. Les torréfacteurs, les fabricants de glaces et de confitures font désormais partie du paysage avec leurs boutiques et leurs restaurants biologiques proposant des produits régionaux, notamment une variété de fraises très présente dans la région qui a fait le succès de l’entreprise Karls Erdbeerhof.

Échange : Pièce de fidélité contre fraises d'une production locale

Pièce de fidélité pour des fraises

En 2014, l’entreprise a lancé une pièce de fidélité ayant une valeur de 5 euros. Bien entendu, une fraise est représentée sur la face avant de la pièce. Le motif de fraise étant en relief, en pressant doucement la pièce contre la paume d’une main, le motif du fruit sera formé.

Une pièce de fidélité comme bon d’achat

Cette pièce permet aux clients d’acheter des fraises sous forme de bon d’achat. Ces bons sont échangeables uniquement dans les boutiques Karls Erdbeerhof et les enseignes partenaires.

„Nous aimons l’utiliser parce qu’elle transmet une impression de qualité qui correspond à nos produits“. La pièce de fidélité peut également servir de bon de compensation. En effet, si un client a acheté un produit dont il n’est pas satisfait, il peut le rapporter dans une boutique Karls Erdbeerhof et il recevra en contrepartie une pièce de fidélité. « Les clients sont généralement surpris par ce bon d’achat non conventionnel et sont généralement satisfaits » se félicite Sebastian Dierich.

Il est possible d’acheter une pièce de fidélité dans l’une des sept boutiques ou sur l’un des 400 stands de vente dans les régions de Mecklenburg-Vorpommern et Schleswig-Holstein ou encore à Leipzig et Berlin. Chaque vendeur dispose d’un stock de fraises qu’il vend sur un stand ou dans une boutique. La plupart du temps, ces bons d’achat sont utilisées par les clients sur les stands pendant la saison des fraises.

Un design rétro de qualité

Pourquoi une pièce ? « Contrairement à un bon d’achat en papier ou en plastique, une pièce de fidélité est tout simplement unique. Nous avons tous déjà reçu un bon d’achat imprimé et parfois même nous ne savons même pas que nous le portons encore sur nous ! Avec une pièce, vous êtes sûr de ne jamais l’oublier. De plus, avec son design rétro et festif, vous pouvez facilement l’offrir comme cadeau à vos amis ou votre famille » déclare Dierich.

« Depuis sa mise en circulation, certains collectionneurs se sont intéressés à cette pièce de fidélité et ils sont désormais de plus en plus à en posséder une dans leur collection. Aujourd’hui, elle est associée par nos clients à des fraises fraîches et pleines d’arômes ce qui était exactement l’effet recherché », Sebastian Dierich responsable du marketing direct chez Karls Erdbeerhof.

Disclaimer : pour l’utilisation de la langue française courante, nos produits sont mentionnés comme « pièces ». Il est expressément noté qu’il ne s’agit que de médailles estampées individuellement et il ne s’agit en aucun cas de moyens de paiement anciens ou actuels.

Pièce de tourisme pour collectionneurs

Pièce de tourisme, individuellement frappée pour la ville Bernau et son commerce local.

Plus de 40 magasins à Bernau participent au Hussitentaler, une pièce de tourisme qui doit encourager les gens à acheter – et elle devient elle-même un souvenir

Un entretien avec Jeannette Schulze, responsable Marketing de la ville.

Mme Schulze, sur le devant du Bernauer thaler, vous pouvez voir un vieux bâtiment avec une tour à côté. Que veut montrer la pièce de tourisme?

Ce Hussitentaler est notre deuxième édition. L’original a été émis pour la première fois en 2015. La pièce montrait une vue dessinée et historique du centre-ville de Bernau près de Berlin. Le dos du premier thaler montrait les Hussites qui ont tenté en vain de s’emparer de notre belle ville au Moyen Âge – pour cette raison, nous célébrons encore chaque année le „Bernau Hussite Festival“. “

Pièce de tourisme, édition de 2016       Pièce de tourisme, édition de 2015

Avec la nouvelle édition en 2016, nous avons opté pour un autre motif: le four historique avec chaudière à gaz, monument industriel de nos services municipaux.

Quelle était l’occasion pour la nouvelle édition de votre pièce de tourisme ?

En 2016, l’institution Bernauer Stadtwerke a célébré son 25e anniversaire. C’était une bonne raison de faire estamper l’arrière de notre thaler avec la chaudière à gaz et le four.

Qu’est-ce qui était important pour vous lors de la conception du thaler?

Il était important pour nous que notre pièce de tourisme ressemble à une ancienne pièce de monnaie en cuivre. Parce que nous voulions combiner l’histoire de la ville avec le présent. La devise sur le devant est „10 Taler“, car nous ne proposons aucune devise de substitution.

Comment fonctionne le Hussitentaler?

Nous le donnons aux clients sous forme de bon d’une valeur de dix euros – ils peuvent ensuite être utilisés pour faire des achats chez nos commerçants. Cela fonctionne comme de l’argent comptant. Une quarantaine de magasins et cafés sont désormais concernés. Et il y en a de plus en plus! Les magasins nous rapportent ensuite leurs thalers et reçoivent la valeur monétaire.

Une pièce de tourisme stimule une excursion – et devient une destination en soi

Donc, le thaler ne circule pas librement, mais vous revient en utilisant le principe du bon?

Eh bien, c’est généralement le cas. En théorie, nous n’aurions pas à réorganiser les pièces de tourisme. Cependant, beaucoup de gens trouvent le thaler très beau. Peu de gens sont revenus de la première édition avec l’image du centre-ville.

Est-ce différent avec l’édition actuelle?

Pas vraiment. Ce thaler est également très populaire et est collecté plutôt que racheté.

Le thaler a-t-il manqué un peu l’effet que vous espériez?

Oui et non. En tant qu’entreprise de marketing urbain, nous avions espéré que l’introduction du taler donnerait vie au centre-ville, avec un pouvoir d’achat affluant dans la ville qui provient de la pièce de tourisme. Mais maintenant, d’un autre côté, beaucoup de gens nous visitent à cause du thaler. Parce que vous ne pouvez l’obtenir qu’ici sur place.

Le thaler renforce-t-il aussi les liens entre les Bernauois et leur ville?

Certainement. C’est aussi un aspect secondaire inattendu de notre campagne: que les habitants de notre ville s’y identifient manifestement de telle sorte que le thaler reste dans de nombreux foyers comme un objet de ville unique. Beaucoup se demandent déjà quand le prochain motif apparaîtra.

Avertissement : pour l’utilisation de la langue française courante, nos produits sont mentionnés comme « pièces ». Il est expressément noté qu’il ne s’agit que de médailles estampées individuellement et il ne s’agit en aucun cas de moyens de paiement anciens ou actuels.